Tabriz

Une nouvelle fois nous voyageons en train et traversons le magnifique paysage nord Iranien. Le confort est au top et le personnel de bord, d’une gentillesse sans égal (comme partout en Iran), s’arrange pour nous laisser seul dans la cabine afin qu’Alex soit libérée de son foulard.

Il est 7h du matin quand notre regard se pose sur la pluie battante claquant contre les vitres du train. Ici lacs, verdures, collines et fraicheur ont remplacés les paysages désertiques du sud. 10h30, nous découvrons Tabriz, la pluie à faiblie. Au premier abord, ce n’est pas le coup de foudre. En plein développement économique, les travaux d’aménagement et d’urbanisation font partie prenante du paysage.

 

 

Portail culturel

Tabriz est la 5ème plus grande ville du pays et la capitale de l’Azerbaïdjan oriental. Sa population et sa langue et majoritairement Azerbaijani. Le contraste est flagrant avec le reste du pays. Même la gentillesse légendaire et l’accueil si marqué des iraniens est ici plus réservé. Nous déambulons dans ses rues et ruelles, et la première chose qui nous marque, est la présence de nombreuses pancartes  « Tabriz 2018, capitale du Tourisme islamique ». Curieux nous partons direction le centre d’information touristique. Nasser Khan, le responsable de cette agence nous parle en Français de sa ville, et avec passion nous en livre ses secrets. Nous apprenons que Tabriz a longtemps été le berceau de la littérature, du mysticisme et de la culture. Carrefour culturel et passage obligé de la route de la soie.  De cette grande époque, il reste quelques traces visibles, dont l’une des plus belle est le Bazar.

 

 

Tabriz Bazar

Le Tabriz Bazar inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO comme le plus long bazar couvert du monde avec ces structures en briques interconnectées sur 75 Hectares.  Il est aussi le plus ancien bazar du moyen orient, et condens en un même endroit toutes les plus belles techniques d’artisanat et de commerce moyenne-orientale. Par sa superficie, son histoire ancienne et de sa culture locale, Tabriz Bazar montre l’importance et l’attractions de cette ville. Nous décidons d’aller découvrir ça de plus près, venez avec nous ! 

 

 

 

Une ville toute en douceur

Après cette magnifique découverte nous découvrons la partie plus moderne de la ville qui développe un certain charme. Nous nous perdons dans ces rues et ruelles et découvrons de magnifiques bâtiments comme la mosquée bleue et la maison de la constitution construite en 1868 sous l’époque Qadjare. Puis non loin de là, le palais de la municipalité de Tabriz, la tour de l’horlogeLa tour Sa’at. Elle abrite 2 musées, l’un du Tapis et l’autre de la municipalité.

Mais visiter Tabriz s’est aussi succomber à la gourmandise et on vous l’avoue les pâtisseries sont à tomber !!! 

 

 

Kandovan

Tabriz était une étape pour nous rendre de Téhéran à Yerevan (Arménie). Mais notre hôte Reza de Varzaneh nous a conseillé de prendre une journée pour la découverte d’un lieu encore peu touristique, « Kandovan ». Ce village situé à 60 kms de Tabriz, nous réserve une surprise. Après quelques heures de route, nous découvrons au fond d’une vallée verdoyante, d’immenses petites collines en pointes, formants un magnifique village troglodyte datant de plus de 700 ans. Toutes les structures ont été formées par les cendres et les débris du mont Sahand quand le volcan a éclaté. Il est aujourd’hui en sommeil depuis 11 000 ans. Au cours de milliers d’années, la cendre a durcie et a été sculptée par les éléments, rendant le paysage exceptionnel.  Encore habité, le village vie encore de manière traditionnelle.

 

Une nuit de rêve

Après une journée de visite, nous décidons de rester ici pour  passer la nuit afin de mieux comprendre la vie locale. Mais un seul hôtel est disponible où le tarif exorbitant n’est pas ouvert à toutes les bourses. Il existe cependant une famille qui propose contre une vingtaine de dollars une nuit inoubliable au cœur de leur habitation avec un diner typique Iranien. Une véritable occasion pour mieux comprendre la vie ici, ce mode d’hébergement atypique et ses qualités de vie.

 

 

Au revoir et Merci!!

Le soleil se couche sur notre dernière journée en terre d’Iran. Ce pays que nous attendions nous a conquis. La gentillesse sans égale de ses habitants, sa culture et son architecture hors du commun en font un pays incontournable. Mais la soif de liberté de sa population nous a ramené à la réalité des choses, bien loin de cette belle carte postale. Aux mains d’un régime autoritaire, qui ne représente qu’une infime partie de la population, ses habitants rêvent de changement. Mais les décisions internationales ne jouent pas en leur faveur. A croire que cela les arrange bien. Nous voulons croire au plus profond de nous que le pire n’arrivera pas et que pour une fois la soif de liberté gagnera ! Alors venez dans ce pays et venez apprendre par vous-même la sagesse Iranienne. 

 

Tabriz et Kandovan, aux portes de l’Azerbaïdjan

2 avis sur « Tabriz et Kandovan, aux portes de l’Azerbaïdjan »

  • jeudi 14 juin 2018 à 04:36
    Permalien

    Coucou comment allez vous? que de paysages superbes , maisons troglodytes impressionantes, une année vite passée avec beaucoup de souvenirs.
    Nous vous souhaitons bon courage pour le reste du parcours, à bientôt pensons bien à vous
    Gros bisous
    Guylaine , parrain

    Répondre
    • visage
      jeudi 14 juin 2018 à 05:35
      Permalien

      Merci beaucoup à vous deux.
      Une très belle année oui, et de supers souvenirs à partager.
      Nous profitons au maximum des derniers mois.
      On espère que tout va bien chez vous.
      Et vous dit à très bientôt.
      Gros bisous à vous deux.
      Brice et Alex

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!